Archives du mot-clé fierté

PIERRE-LUC

Quelle est la plus grande fierté dans ta vie?

« Avoir réussi un des baccalauréats les plus difficiles. Ça m’a permis de voyager et de devenir propriétaire. Maintenant, tout est « setté », j’ai un tremplin pour le reste de ma vie. »

Quel est ton plus grand rêve?

« J’aimerais être capable de sortir davantage ma créativité. En co-fondant Yulorama.com, 3bières.com, je réalise que j’aime m’exprimer. »

Publicités

RÉALISATION SOUDAINE D’UN LUNDI PLUVIEUX

J’ai vécu aujourd’hui ce qu’on appelle une révélation.

Ben non, pas d’apparitions ni de Témoins de Jéhovah à ma porte, je parle d’une réflexion qui a mûri.

J’ai voulu m’offrir une petite journée de congé de rédaction, non pas parce qu’écrire des billets sur ce blogue est une corvée, loin de là, mais parce que je voulais un peu profiter du moment présent. Alors que je commence à me sentir pas mal comme sur un nuage en ce moment dans ma vie, je veux apprécier et savourer ce qu’elle m’apporte de merveilleux depuis quelques semaines.

Ce soir, alors que je réfléchissais aux articles que j’ai envie d’écrire pour le blogue cette semaine, une pensée m’a effleurée l’esprit: « si seulement tout ça pouvait me donner un salaire« . Cette pensée est récurrente et bien que j’éprouve un immense plaisir à écrire ici et d’autres blogues où je collabore, il n’en reste pas moins que j’aimerais que ça apporte du pain sur ma table.

Puis, suite à cette réflexion, pour la première fois depuis que j’écris, mon cerveau a répondu: « Puis, qu’est-ce que ça change que ça te paie ou non?« .

Et là, j’avoue que j’ai eu l’effet d’une claque en pleine face.

J’ai passé une bonne partie de ma vie à écrire pour être reconnue, pour que ça me procure des gains, une crédibilité. Dans un article qui date de l’an passé, j’exposais cette situation qui m’avait plutôt laissée un goût amer. J’attendais que Portraits m’amène des offres, une visibilité, en vain. Je voyais de par les statistiques que j’étais pas mal lue, mais le peu de commentaires et d’offres que mes billets engendraient me permettaient trop peu à mon goût de saisir le pouls de mon lectorat, de vraiment comprendre que je faisais quelque chose de pertinent.

Voyez-vous, pas plus tard que ce matin, je me suis dit que ma vie serait donc bien parfaite si j’arrivais à être travailleuse autonome, faire de la rédaction, entretenir un blogue qui m’amène des contrats, collaborer au contenu d’autres blogues plus visibles. Puis ce soir, j’ai réalisé que je faisais déjà tout ça; excepté que ça ne me paie pas. Mais qu’est-ce que ça change au final? Je suis stimulée, je me sens accomplie, je retire du plaisir à m’installer pour rédiger…c’est tout ce qui compte, non?

Que ça m’apporte des contrats, une rémunération, de la visibilité, des fans…tout ça n’est qu’un détail. Je fais ce que j’aime. Pourquoi j’attendrais que ça me paye pour me sentir accomplie? Pour que je sentes que je réalise mes désirs? C’est comme si tant et aussi longtemps que ça ne me permet pas de gagner ma vie, je me sentirais comme si je me réalisais pas. Quand on y pense bien, c’est ridicule.

Je ne sais pas trop vous êtes combien à me suivre, mais je n’ai plus les envies d’avant à vouloir tout arrêter parce que je considère que vous n’êtes pas assez et donc que ça ne vaut pas la peine. À la limite, je le fais pour moi; qu’on me remarque ou non n’est qu’un simple détail. 

J’ai décidé que j’allais être fière de ce que je fais et que surtout, je le ferais par plaisir parce que le reste n’est qu’accessoire. J’écris à mon goût, comme ça me plaît, avec des anglicismes et des mots qui n’existent pas vraiment. Je fais des fautes aussi parfois. Je ne suis pas parfaite, mais je fais ce que j’aime. 

Sur mon Linkedin, vous verrez que je suis blogueuse et rédactrice.

Ce n’est pas parce qu’aucune payroll le confirme que c’est faux.

———–

Photos: Pinay.com

MÉLANIE

Quelle est la plus grande fierté dans ta vie?

« Ma famille, des liens qui nous unis. Mes enfants, notre lien. Mes parents et mon frère, la force de notre amour, notre soutien, notre écoute et notre compréhension. »

Quel est ton plus grand rêve?

« Profiter de la vie autant que je peux pour avoir le sentiment d’avoir réussi ma vie. Je suis sur la bonne voie, j’en suis très fière. » 

GENEVIÈVE

La plus grande fierté dans ma vie:

« De mon côté créatif et fonceur. J’ai toujours 1001 idées de projets et même si je ne les mène pas tous à termes, je plonge et essaie la plupart du temps. Par exemple, j’ai fondé Yulorama.com avec mon mari qui est un blog sur notre expérience montréalaise. Il y a trois ans, je me suis mise à apprendre le piano. Il n’est jamais trop tard pour essayer quelque chose! »

Mon plus grand rêve:

« J’aimerais faire le tour du monde, découvrir des endroits inusités et rares, vivre au rythme des autres cultures.»