Portraits- La renaissance

Portraits a été le projet fondateur d’une série d’autres dans ma vie.

Il est à la base même de la transformation que j’ai vécu au court des dernières années.

Ce serait mentir de dire que je ne m’en ennuyais pas.

Je dois être honnête: Si Portraits a pris  fin, ce n’était pas par manque d’intérêt ou de motivation, loin de là. J’ai immensément sous-estimé l’énergie et le temps que je devais investir afin de présenter des portraits. J’en suis venue à m’épuiser, à consacrer la majeure partie de mon temps libre à ce projet et mes relations en ont été affectées.

C’est que, voyez-vous, je passais de nombreuses heures à créer un lien avec les participants, échanger des courriels, prendre des rendez-vous, me rendre aux lieux de rencontres, préparer les séances photos, retoucher les photos, faire l’entrevue puis rentrer chez moi la réécouter et noter les mots clés, en faire un texte qui se tient, à publier. J’ai calculé, et c’était au minimum une douzaine d’heures de travail par billet publié. J’étais étudiante en plus de travailler à temps plein; je devais me faire une raison: c’était beaucoup trop et je peinais à garder la tête hors de l’eau.

J’ai alors compris que je m’étais embarquée dans un projet au-dessus de mes moyens, financiers et mental, et que le plaisir de créer s’assombrissait à cause de toutes les embûches qu’une telle organisation m’occasionnaient. C’est avec tristesse que tranquillement, mais sûrement, Portraits a émis un silence radio.

Il y a à peine quelques mois, je suis devenue totalement accro aux balados; TOUTES SORTES DE BALADOS! Et c’est récemment que l’évidence s’est pointé à ma porte: Portraits pourrait devenir une balado!

Out les séances photos, out la réécriture interminable des entrevues, leur mise en page, etc. Mon amoureux étant équipé d’un petit studio maison, l’aspect financier n’étant même pas en jeu, je n’avais même pas d’argument pour m’encourager à laisser tomber le projet. Je sais que ce projet a touché beaucoup de gens; j’ai reçu beaucoup de commentaires positifs de parfaits inconnus qui lisaient assidûment les billets.

Nouvelle image, nouvelles idées, nouvelle façon de faire, mais toujours aussi inspirant, Portraits sera de retour. Quand, où et comment? Je ne pourrais pas encore y répondre; je suis toute nouvelle dans la production de balado et je veux bien faire les choses avant de lancer les choses. Également, je dois trouver de nouveaux inspirants prêts à venir raconter leur histoire!

Restez à l’affût, j’ai très hâte de donner vie à cette renaissance.