MARIE

Sa devise : « Adviendra que pourra »

Mon but est d’avoir une vie heureuse, tout simplement.

DSC_0520

 

Originaire du sud de la France, Marie est arrivée à Montréal il y a cinq ans. Celle qui pensait être seulement de passage n’est tout simplement jamais partie.

« Mon grand frère habitait déjà au Québec et m’avait convaincue de venir voir. À 21 ans, je suis arrivée ici avec un permis de travail ouvert pour un an. À la base, j’étais surtout motivée par l’envie de voyager. J’ai trouvé un emploi en secrétariat médical et je ne suis jamais rentrée chez moi ».

Au bout d’une tonne de paperasse administrative, Marie obtient un visa fermé valide 18 mois, période durant laquelle elle obtient son statut de résidente permanente.

« C’est l’ambiance qui m’a accrochée. Je trouve qu’au Québec, les gens prennent la vie comme elle vient. En France, c’est constamment les soucis et le stress. Les gens sont colériques. Il faut aussi dire aussi que là-bas, des opportunités, il y en a peu ».

Depuis plusieurs années, on voit de plus en plus de jeunes français venir s’établir au Québec. Œuvrant dans divers domaines professionnels, ils font maintenant partie prenante de la culture Montréalaise.

« En France, il n’y a pas d’emploi. La politique intérieure est très mauvaise et ça donne des gens frustrés qui veulent tout quitter et aller faire leur chance ailleurs. On veut retrouver un sentiment de sécurité perdu chez nous. Ici, les employeurs se soucient du bien-être de leurs employés, l’ambiance de travail est bien et la charge de travail est bien moins grande que celle qui est demandée en France. Ce qui est également merveilleux ici c’est que tout le monde a sa chance. Tu peux être originaire d’un quartier populaire et défavorisé et quand même t’en sortir. En France, t’es automatiquement étiqueté provenant de ce coin et t’es juste foutu. Au Québec, on peut se mettre des objectifs qu’on peut atteindre ».

Marie dit être en réorientation professionnelle présentement. Elle se cherche un peu, explore des pistes et prend le temps d’analyser ce qu’elle veut vraiment.

«Je travaille comme barmaid en ce moment. Ça me va, ça me convient. Ici, ça ne paraît pas mal de se réorienter. En plus, on arrive toujours à se démerder et faire de l’argent. Y’a toujours un emploi quelque part pour te dépanner. J’ai changé ma mentalité depuis que j’habite ici; maintenant, je « go with the flow »! Ça ne sert à rien de s’en faire, quelque chose d’autre va fonctionner. Quand tu as un réseau, tu t’en sors».

DSC_0544

Et comment ça se passe pour ceux qu’on laisse derrière soi, de l’autre côté de l’Atlantique. Les parents, les amis?

« Mon père est venu me visiter l’an dernier, il a adoré. En fait, il est heureux que j’habite ici et ne veut pas que je revienne en France. Pour ce qui est des amis, c’est comme le temps. On s’en fait des nouveaux et puis certains de là-bas disparaissent plus vite que d’autres. Comme ma mentalité a changé en déménageant ici, en vivant dans cette culture, il m’est difficile de rester amie avec des gens qui ne pensent plus comme moi. On ne se rejoint plus.»

Marie ne se met pas de plans précis en tête. Elle a beau adorer sa vie au Québec, elle ne sait toutefois pas si elle passera sa vie ici.

« Je ne suis pas fermée à aller vivre à d’autres endroits. L’été, je tripe à fond au Québec, je me dis que je vais finir mes jours ici. Puis vient l’hiver, les bordées de neige et la température sous zéro. Là, je me dis que je vivrais bien dans un autre pays! »

Un retour en France, peut-être?

« Je ne retournerai jamais vivre en France à moins d’avoir une opportunité en or massif. Et il faudrait que le Québec m’expulse! »

—–

Crédits photos: Annie Murphy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s