MÉLISSA ET JÉRÉMIE

Elle, sa devise : « Quand j’aime une fois, j’aime pour toujours »

Lui, sa devise : « Hasta la victoria siempre » (Jusqu’à la victoire, toujours)

10522451_10152654167050561_2680523812411377664_n

En 2014, Mélissa et Jérémie célèbrent respectivement leur 30ième anniversaire de naissance, mais aussi, le 15ième anniversaire de leur couple. Génération « utiliser/jeter » qu’ils disent?

Ils sont unanimes : pour qu’un couple fonctionne aussi longtemps, il faut une capacité de communiquer à toute épreuve, beaucoup de patience, être prêt à faire des efforts, à s’améliorer et aussi être prêt à faire des concessions.

Qu’on se détrompe. Si pour plusieurs être en couple durant de nombreuses années rime avec ennui ou habitude, ces deux-là sont à l’exception ultime à la règle.

« Mes amis sont les siens et vice versa. Dans la majorité de nos activités sociales, on se suit, on est ensemble ».

Et la question qui tue : Vous ne vous fatiguez pas l’un de l’autre parfois?

« Oui, ça arrive qu’on se tape sur les nerfs et qu’on se chicane. Mais on communique, on s’explique. Aucun de nous n’est rancunier et notre dialogue porte toujours sur la recherche de solutions. Il n’y a pas d’enfantillages, de « caca-boudin »… Puis, quand un tourbillon affecte le couple, on s’offre un temps de pause, un break de routine : une sortie, un week end en chalet, on réaménage l’appart, etc. ».

376679_10151286164740561_424518574_n
Mélissa et Jérémie en vacances

Ce qui nous fascine tous le plus, c’est comment un couple qui dure aussi longtemps fait pour conserver la flamme, le désir? À 30 ans, c’est encore l’âge des tentations, l’âge de la séduction…

« Il n’y a pas une seule journée en 15 ans où nous nous sommes pas dit « Je t’aime ». Aussi, on se fait des soirées spéciales, au moins une fois aux deux semaines. On lâche le tourbillon de la vie, on se met beau, on se fait un bon souper et on s’organise une belle soirée. On a aussi un calepin de mots d’amour dans lequel on s’écrit mutuellement des messages. On travaille beaucoup notre créativité, on trouve des jeux et on change la routine. Par exemple, on peut se dire un jour : Ok, cette semaine, on doit nommer dix qualités de l’autre. On rit beaucoup ensemble, on niaise puis on n’a aucun filtre. Je pense aussi qu’il est très important de pimenter sa sexualité, il ne faut pas avoir peur d’oser ».

Jérémie ajoute un point intéressant :

« Il ne faut pas être fermé aux changements de vie que l’autre t’amène par ses projets. Quand Mélissa a voulu qu’on vienne s’installer près de la campagne, moi j’avais ma carrière à Montréal. Sur le coup, j’ai accepté de déménager, mais je n’étais pas super heureux de ça.  Puis finalement aujourd’hui, j’ai un super bon emploi tout près de chez moi, de bons collègues, j’ai développé de nouvelles amitiés et j’en suis bien heureux. Si j’avais été fermé à son projet, je n’aurais pas vécu tout  ça ».

207548_10150997319642428_188578469_n

Comme dans la plupart des couples, Mélissa se décrit comme la fille de cœur qui amène les émotions dans le couple alors que Jérémie, c’est le gars de tête qui amène la raison. Les contraires s’attirent, alors?

« Oui, on a des personnalités assez différentes, mais on est à la fois pareils sur plein de points. »

Et qu’est-ce qui fait qu’on n’est pas tenté d’aller explorer ailleurs?

« On a évolué et grandi ensemble. On a bâti quelque chose. On n’a pas envie de perdre ce qu’on a et rien d’autre ne vaut ça. On est chanceux. Puis justement, comme on n’a rien connu d’autre alors on n’a pas cette perception parfois négative de l’amour. Aucun gars ne m’a jamais niaisée et aucune fille ne lui a brisé le cœur. On n’a aucune mauvaise expérience à ce niveau, c’est alors plus facile de croire réellement à l’amour et à sa durée ».

Une des premières photos du couple.

Mélissa ajoute : « Déjà jeune, je comprenais qu’un couple ça se travaille. Les valeurs, les buts et les idéaux, il faut que ça se rejoigne. Le reste, c’est de la « décoration » qui se travaille. Les failles, tu les acceptes puis tu vis avec ».

Peu de mots arrivent à bien définir ce qu’est l’amour. Cette définition est très large et propre à chaque personne. Il y a autant de couple que de façon d’être, de vivre et de savourer l’amour. Pour Mélissa et Jérémie, c’est simple, mais ça dit tout :

« L’amour c’est grandir. L’amour c’est ce qui fait tout tenir ensemble dans la vie ».

10384603_875762782440239_8593107135522049505_n

—–

Crédits photos: Album personnel de Mélissa et Jérémie et photo par Annie Murphy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s